La certification Amiante

Nous avons été contacté par plusieurs entreprises du bâtiment, concernant une demande d'information pour la certification de l'activité retrait d'amiante.

 

Devant le constat alarmant de l'INRS paru en septembre 2011, nous nous sommes renseignés auprès de l'Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics, pour avoir leur avis.

 

Leur avis est sans appel. Ils déconseillent fortement aux entreprises de se lancer dans une procédure de certification pour le retrait de l'amiante.

 

La nouvelle règlementation ainsi que les risques, les contraintes d'exposition et de retrait de l'amiante, font que les entreprises voulant se certifier s'engagent, dans des procédures longues et coûteuses.

 

Nous vous listons ci-dessous les notions importantes et règlementaires à prendre en compte, pour cette procédure.

L'amiante étant un matériaux nocif pour la santé des personnes exposés, les entreprises voulant se faire certifier, s'exposent à des suivis médicaux coûteux, et à des investissements de contrôles en laboratoires très onéreux.

 

La Valeur Limite d'Exposition Professionnelle est réduite de 100 fibres par litres à 10 fibres par litres, et limité à 3 ans.

 

Actuellement les Equipements de Protections Individuelles (masques, combinaisons...) ne sont pas adaptés et laissent passer des fibres d'amiante. Les fabricants vont devoir modifier les appareils de protection respiratoire pour qu'ils conviennent aux très fines particules d'amiante.

 

Les entreprises ont l'obligation d'assurer un suivi médical de leurs salariés ayant été exposé à l'amiante, et ce même après leur départ de l'entreprise.

 

Elles devront également investir dans le contrôle de l'empoussièrement en milieu professionnel pour mesurer toutes les catégories de fibres.

 

Dans la nouvelle règlementation, la notions de friable et non friable étant supprimé du code du travail, Toutes les dispositions règlementaires doivent être prises par les Maîtres d'ouvrage et les Maîtres d'oeuvres, pour ne pas exposer le personnel intervenant sur les chantiers dont des matériaux contiennent de l'amiante.